Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Pâques >> Pentecôte >>   Tous ensemble dans un même lieu

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8237 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7404 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7299 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6592 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6203 visites

Tous ensemble dans un même lieu

23 MAI 1999

 

En ligne depuis le vendredi 2 septembre 2005.
 
 

« Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu » (Ac 2, 1). « Ils » ? C’étaient Pierre, le pécheur bourru de Capharnaüm, si prompt et si faible qui renie et qui aime ; Jean, le tout jeune, le tout silence, le tout contre son Seigneur ; Jacques, le frère de Jean, « le Fils du tonnerre » ; André, le frère de Pierre, disciple de l’austère Baptiste qui le premier suivit au bord du Jourdain l’Agneau de Dieu. Philippe qui voulait voir le Père et Thomas qui ne croira pas qu’il n’est mis ses doigts dans les plaies du Ressuscité ; Barthélémy, le bon paysan de Cana qui n’en revient toujours pas que quelque chose de bon puisse sortir de Nazareth ; Matthieu, le publicain vendu à l’occupant romain et Simon le Zélote, résistant et terroriste ; et l’autre Jacques et l’autre Jude et même Matthias qui vient d’être élu pour prendre la place de Judas Iscariothe par qui l’Écriture s’est accomplie...

Douze hommes, chacun avec son nom et son visage, son histoire et son caractère. Douze hommes qui ne se seraient peut être jamais rencontrés ni parlés, se seraient opposés ou massacrés si quelqu’un n’avait croisé leur route, posé sur eux son regard et ne leur avait appris « à habiter ensemble en frères » (Ps 132, 1) autour de lui : Jésus de Nazareth. Mais qui les gardera dans l’unité après son départ ? * Lejour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble en un même lieu ». * Et Moi je prierai le Père et Y vous donnera un autre Paraclet pour qu’il soit avec vous pour toujours. L’Esprit de Vérité que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le connaît ni ne le voit, mais vous, vous le connaissez parce qu’il demeure auprès de vous et en vous il sera ! » (Jn 14, 18.17). Seigneur, comment se fait-il que nous le connaissions déjà et que le monde ne puisse le recevoir ? Vous, vous avez accueilli le témoignage de Jean à mon sujet au bord du Jourdain et vous avez cru. « J’ai vu l’Esprit descendre comme une colombe du ciel, et demeurer sur lui » (Jn 1, 32). Tant que j’étais parmi vous, l’Esprit qui demeure en Moi était auprès de vous : par mon amour pour chacun de vous et pour vous tous ensemble vous avez appris à le connaître. A présent, je vais vers le Père et je le prie de vous donner l’Esprit Paraclet : si par amour pour moi vous demeurez ensemble dans l’amour fraternel, l’Esprit sera avec vous et en vous pour toujours.

Douze hommes chacun avec son nom et son visage, son histoire et son caractère. Douze hommes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrés ni parlés, qui se seraient opposés ou massacrés si quelqu’un n’avait croisé leur route, posé son regard sur eux et ne les avaient enseignés : Jésus de Nazareth. Mais qui les gardera dans la vérité après son départ ? · Il virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu, elles se partageaient et il s’en pose une sur chacun d’eux » (Ac 2, 3).

· Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, Mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui... et le Paraclet que le Père enverra en mon nom, Lui vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que Moi je vous ai dit » (Jn 14, 22.26). Vous, vous m’avez suivi et vous avez vu et entendu tout ce que le Père m’a donné de faire et vous avez cru « ce n’est pas de moi-même que j’ai parlé mais le Père qui m’a envoyé m’a Lui-même commandé que dire et comment parler » (Jn 12,49).

Tant que j’étais parmi vous, l’Esprit qui demeure en Moi vous a donné de voir et d’entendre et vous avez connu en Moi la Loi d’Amour : « si donc je vous ai lavé les pieds, Moi le Maître et le Seigneur » (Jn 13, 10) à présent, je vais vers le Père et je le prie de graver en vos coeurs de son propre Doigt sa Loi d’Amour : « vous devez vous lever les pieds les uns aux autres » (Jn 13, 14) et « l’Esprit de Vérité vous conduira dans la vénité tout entière » (Jn 16, 13).

Douze hommes, chacun avec son nom et son visage, son histoire et son caractère. Douze hommes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrés ni parlés, se seraient opposés ou massacrés

si quelqu’un n’avait croisé leur route, posé sur eux son regard et ne les avait associé à sa mission : Jésus de Nazareth. Mais qu’est-ce que ces douze hommes pour le monde ?

· Ils commencèrent à parier à parler en d’autres langues selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer » (Ac 2,4).

· Lorsque sera venu le Paraclet que je vous enverrai d’auprès du Père, Lui, témoignera à mon sujet, et vous, vous témoignerez parce que vous êtes avec moi depuis le commencement » (Jn 15. 26). Vous, vous avez traversé la grande épreuve et vous êtes témoins que le Père m’a relevé d’entre les morts, prémice de la création nouvelle :

a la soir de ce jour-là, la premier de la semaine, Jésus vint et se tint au milieu d’eux et leur dit : ’Paix à vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie’. Il souffla et leur dit : ’Recevez l’Esprit Saint’ » (Jn 20, 19-22).

Tant que j’étais parmi vous, Moi le Verbe fait chair sur qui demeure l’Esprit, j’étais parmi vous le sacrement de la divine présence : J’ai fait de chacun de vous et de vous tous ensemble l’humanité nouvelle et fraternelle du Royaume. A présent, je vais vers le Père et je le prie de vous envoyer dans la puissance de l’Esprit à toute la création. vous êtes chacun d’entre vous et vous tous ensemble le sacrement de la divine présence, l’Adam Nouveau qui respire du Souffle même de Dieu.

Que toute la descendance d’Adam autrefois divisée par la haine fratricide et le chaos des langues retrouve aujourd’hui, par votre ministère, son unité fraternelle et la symphonie de la louange.

Douze hommes, chacun avec son nom et son visage, son histoire et son caractère.

Douze hommes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrés ni parlés, qui ne se seraient opposés ou massacrés si quelqu’un n’avait croisé leur route, posé sur eux son regard...

Et nous, frères et soeurs, combien sommes-nous en ce jour de Pentecôte, tous ensemble en ce même lieu ? N’étions-nous pas nous aussi au temps de l’Avent-Epiphanie au bord du Jourdain pour accueillir le témoignage de Jean ? N’avons-nous pas nous aussi suivi le Seigneur au temps du Carême accomplissant les oeuvres du Père ? Nous avons vu la Samaritaine inondée de l’Eau Vive confondre le monde en fait de péché elle qui la première, a adoré le Père en Esprit et en Vérité (cf. Jn 4). Nous avons vu l’Aveugle irradié de la Lumière confondre le monde en fait de justice lui qui a vu Celui qui vient du Père (cf. Jn 9). Nous avons vu Lazare, le mort de quatre jours sortant du tombeau, confondre le monde en fait de jugement lui qui témoigne qu’il est jugé le Prince de ce Monde et anéanti son pouvoir de mort (cf. Jn 11).

N’avons-nous pas nous aussi traversé la grande épreuve avec Lui au cours de cette Pâque où fut renouvelée en nous la grâce de création nouvelle du baptême ? En ce jour de Pentecôte. sommes-nous frères et soeurs « tous ensemble en un même lieu » non seulement par la matérialité de nos corps mais par la communion d’amour et de prière de nos coeurs et de nos âmes ? Si oui, l’Esprit Paraclet pourra faire de chacun de nous et de nous tous ensemble le sacrement - signe visible et efficace - de la divine présence pour toute la descendance d’Adam.




2816 affichages
 

 Tous ensemble dans un même lieu



Untitled Document