Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Pâques >> Ascension >>   La fête des fêtes

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8384 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7515 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7410 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6698 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6303 visites

La fête des fêtes

En ligne depuis le lundi 20 juin 2005.
 
 

Pourquoi l’Ascension est-elle appelée la fête des fêtes ? Parce qu’aujourd’hui la fête de Pâques atteint son sommet. Dieu le Père élève son Fils Jésus à sa droite dans les cieux par l’énergie du Saint Esprit. Relevé d’entre les morts dans nuit pascale, Jésus est apparu pendant quarante jours aux disciples. Il leur a reproché leur incrédulité. Et leur cœur a brûlé de l’amour de Dieu dans ces rencontres avec le Ressuscité qui leur a expliqué les Ecritures dans une ambiance d’amitié et de douceur. Pendant quarante jours, Jésus a affermi la foi de Marie Madeleine et des disciples. Ils ont vu leur plaies. Sur le rivage du lac de Galilée, Pierre et ses compagnons ont frémi en constatant la pêche miraculeuse. Ils ont partagé le pain et le poisson grillé sur des braises. Aujourd’hui Jésus va disparaître à leurs yeux. Il n’y aura plus d’apparitions ni d’échanges sur la route ou au Cénacle. Nous aurions pu imaginer les disciples tristes et abattus. Il n’en est rien. Saint Luc, à la fin de son Evangile, précise qu’ils étaient pleins de joie.

Pourquoi ?

Parce que Jésus exalte la dignité de la personne humaine au dessus des anges et des archanges. Jésus ne lâche pas son corps mais il le glorifie, prémices de notre propre résurrection. Quelqu’un de notre race, Jésus, est assis à la droite du Père rayonnant de la gloire de Dieu.

Pourquoi les apôtres sont-ils dans la joie ?

Parce que Jésus n’abandonne pas l’humanité Il est même avantageux pour eux de voir Jésus monter au ciel. Il part leur préparer une place à la droite de son Père. En montant vers le ciel Jésus ouvre la voie qui conduit à Dieu. Que ceux qui sont dans des impasses -l’impasse de la maladie incurable, l’impasse de l’échec -se réjouissent. Ils ont un avenir. Que ceux qui peinent dans les humiliations et les injustices relèvent la tête. L’exaltation de Jésus annonce la libération. L’Ascension représente le grand retournement de l’histoire : Celui qui a été humilié sur la croix, mis à mort et enseveli, est maintenant relevé par son Père. Dieu accomplit sa Promesse : Il a relevé le pauvre de la cendre. Jésus expérimente dans sa chair ce qu’il avait annoncé aux disciples : « Tout homme qui s’élève sera abaissé et celui qui s’abaisse sera élevé » (Luc 14). L’Ascension est en quelque sorte la vengeance de Dieu. « Il élève les humbles et renverse les puissants de leurs. Le Seigneur comble de biens les affamés et renvoie les riches les mains vides », comme le chante Marie dans son Magnificat. Le livre des Proverbes nous instruit : « Ne réponds pas à l’insensé selon sa folie, de peur de lui devenir semblable, toi aussi ». Dans une lettre envoyée à ses sœurs de Cluny, la bienheureuse Anne Marie Javouhay écrivait : « Mes sœurs ne vous vengez pas, Dieu nous venge déjà assez ». Laissons la vengeance à Dieu.

Pourquoi les disciples sont-ils dans la joie ?

Ils se réjouissent car Jésus reste avec eux par son Esprit tous les jours jusqu’à la fin des temps. Désormais ce sont les croyants qui feront resplendir la Parole de Jésus, chargés de mission par Jésus lui-même : « Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute les Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac). Aux chrétiens de rendre présent le Christ par la charité et l’annonce de l’Evangile. La Parole de Jésus est Esprit et Vie. Celui qui l’accueille avec foi reçoit le Saint Esprit. C’est la nouvelle présence de Jésus ressuscité à son Eglise et à l’humanité par les sacrements et la prédication. Devenus les media du Christ, les chrétiens offrent la rencontre avec Jésus à ceux qui cherchent Dieu. Nous sommes le regard de Jésus, ses lèvres et ses bras . Par nous Jésus accomplit des miracles et il manifeste la Vie de son Père. Saint Paul célèbre Jésus qui est la tête de l’Eglise, son Corps, et l’apôtre des nations contemple l’Eglise, qui est l’accomplissement total du Christ, comblée de la plénitude du ressuscité. Celui qui monte au ciel ne fait qu’un avec son Eglise.

Pourquoi les apôtres sont-ils dans l’allégresse ?

Parce qu’ils vont bientôt recevoir une force, celle du Saint Esprit qui descendra sur eux, l’Esprit de Jésus qui leur fera mieux comprendre les paroles de leur Maître. Si l’Ascension de Jésus est le sommet de Pâques, la Pentecôte sera la plénitude et le rayonnement universel de la lumière du Ressuscité présent au monde par son Esprit répandu sur toutes les nations.

« Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ? » Les anges poussent les apôtres à l’action. Il ne s’agit pas de laisser vagabonder son regard dans l’azur mais de vivre de Jésus et avec lui comme l’exprime une belle prière anonyme de XVIIè siècle : « Jésus soit mon espoir, Jésus soit ma liesse, Jésus soit mon savoir, Jésus soit ma richesse, Jésus soit ma défense, et Jésus soit mon Roi. Jésus soit mon bonheur, et Jésus soit ma Loi.

Jésus soit mon désir, Jésus soit mon envie, Jésus soit en mon goût, et dedans mon ouïe, Jésus vive toujours dans mon entendement, Jésus soit mon désir et mon contentement.

Jésus soit en mes yeux, Jésus soit en ma bouche, Jésus soit en mes mains, et en ce que je touche, Jésus soit mon sentier, Jésus soit en mes pas, Jésus me soit Jésus le jour de mon trépas »

Jésus reviendra. Notre mort sera un passage et notre ensevelissement la descente qui conduira à la montée vers le Père.

Le crois-tu ?

Alors ta vie sera une fête, la fête des fêtes.




3121 affichages
 

 La fête des fêtes



Untitled Document