Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Avent >> Semaine 1 >>   U n J o u r q u i C o m p t e !

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8447 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7552 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7444 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6737 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6348 visites

U n J o u r q u i C o m p t e !

En ligne depuis le samedi 26 novembre 2005.
 
 

Que d’images ! Un déferlement ! Un style aussi : des images parlantes. Et sous ces images, le message : vigilance ! Veillez ! J’accomplirai mes promesses de bonheur ! Un seul message pour une parole : nous vivrons en ce jour-là, un Jour qui compte ! Ce jour a des apparences de « fin du monde ». C’est pourquoi sa venue peut inquiéter. Son annonce est provocante. Elle fait flamber les imaginations. Quand vient le Seigneur de l’Univers, pas d’hésitation possible : l’univers ne peut que trembler. Convoqué, chacun ne peut que se redresser. Comment traduire autrement la grandeur de cette minute, ce Jour- clef !

Si cet instant aura donc sûrement lieu, les années passant - et les siècles - nous ont révélé autre chose : ce jour a pris une épaisseur, une densité. Il n’évoque pas seulement la fin de tout ; il peut parler plus souvent : il a même quelque chose à nous dire. Il est bouleversant ! Comme à la charnière d’un monde qui finit, et du commencement d’un autre ! Il veut que nous prenions la mesure des temps et moments qui comptent dans notre existence ! Voilà ce que rappelle ce premier dimanche de l’Avent. Il est de ces jours-là : il comptera ! Mais sa valeur veut frapper chacun de nous ! Derrière lui est comme accrochée une année liturgique : le rythme de la vie de l’Eglise ; notre vie chrétienne : 1.le développement de notre foi, son approfondissement dans la prière, 2.la fréquentation des sacrements, un enracinement dans l’eucharistie, mais aussi un ancrage dans la grâce du sacrement de pénitence et de réconciliation : des aides pour grandir, 3.les choix multiples et quotidiens, éclairés par la présence de Jésus, 4.des services stimulés par la chaleur de sa charité. Bref, une année et notre vie chrétienne. Ce jour-moteur comptera encore pour d’autres personnes ; elles pour qui le Christ Jésus a aussi donné sa vie ! Les personnes qui ne connaissent pas encore cette foi. Celles qui vont entrer dans le catéchuménat ou qui vont renaître par les eaux du baptême, en cette année qui s’ouvre ! Un Jour qui compte ; mesurons sa réalité ! Il est unique, il parle et il nous parle !

2. Unique, en effet. C’est-à-dire qu’il a une valeur propre. Celle d’un commencement intense. Non celle d’une journée de 24 heures. Il n’est pas non plus débordant d’un programme trop lourd ou destructeur. Ce qui compte ce n’est pas sa durée, mais son intensité ! Son unité est celle d’un instant ou d’une période. Ainsi, que d’instants qui valent des heures ! La présence d’un confident ou d’un ami, l’échange de consentements ou une naissance, une profession religieuse ou une ordination, ou encore tel diplôme obtenu ou telle candidature acceptée, une réconciliation qu’on n’attendait plus, ou... l’irruption de Dieu. Que d’instants font d’un jour l’unique ! Ces instants uniques sont comme des jours de création ! Ce sont des moments où notre cœur accueille autre chose que ce qu’il héberge d’habitude ! Ainsi, aujourd’hui, le Seigneur vient ! Il est là ! Aujourd’hui ne serait-il pas de ces moments ?

3. Mais ces jours sont aussi Inouïs ! Ils comptent parce qu’ils... parlent ! Et ils annoncent quelque chose de jamais encore entendu. Leurs mots prennent ce relief... inouï. Pour le saisir, voyons le petit Samuel dont parle la Bible, dormant dans le Temple, incapable de comprendre l’appel qu’il entend ! Par trois fois, le Seigneur le nomme. Jour inouï que cette... nuit ! - Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ! Cela seul comptera à jamais. Regardez Pierre, Jacques et Jean, au Thabor, pris par une torpeur dans la nuée de l’Esprit. Ils entendent l’inouï : Celui-ci est mon Fils, Ecoutez-le ! La Parole du Père ne s’écoute pas comme les tumultes du quotidien ! Pensez à Saül, en chemin vers Damas : Il entend une voix qui... l’aveugle ! Inouï ! Et quel contenu : - Je suis Jésus que tu persécutes ! Effet garanti, résultat conversion ! Le jour qui compte n’est pas celui où l’on aura beaucoup parlé, mais celui où l’on aura écouté ! Une parole l’aura traversé. Inouïe - qu’elle soit espérée ou inattendue - elle aura rejoint notre cœur. Et aujourd’hui que dit-elle ? - Restez éveillés et priez en tout temps. C’est le moyen de rencontrer le Fils de l’homme, Jésus le Rédempteur votre Sauveur.

4. Alors ce jour devient personnel ! Il nous parle ! C’est comme une source ! Mystérieux et décisif, il m’oriente ! Il me fait passer d’un monde à un autre. Il n’est pas un jour de « terreur » : rien à voir avec un jour fatal ! Il est nouveau ! Non pas comme un premier d’une série, mais comme celui qui renouvelle une existence. Voici que je fais toutes choses nouvelles, dit le Seigneur. Et il nous parle au bénéfice de tous. Un jour d’avenir transformé par Dieu, comme le rappelle saint Paul : Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant. [...] Qu’ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur jésus viendra avec tous les saints. Alors accueillez aujourd’hui ce Jour nouveau : unique, inouï, personnel. Priez en tout temps. Ouvrez votre coeur. Bonne année - avec la grâce de Dieu !

Jr 33, 14-16 - 1°Th.3,12-4,2 - Luc 21 25-28, 34-36 Avent année C - 1er Dimanche - fr Hugues-François Rovarino, op 30.11.03 - Couvent Saint-Lazare, Marseille




3832 affichages
 

 U n J o u r q u i C o m p t e !



Untitled Document