Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Ordinaire >> Semaine 5 >>   Une lumière sur ma route

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8239 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7406 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7302 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6592 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6205 visites

Une lumière sur ma route

4 FÉVRIER 2001

 

En ligne depuis le jeudi 8 décembre 2005.
 
 

PRÉSENTATION DU SEIGNEUR

Avez-vous vu la joie de Syméon lorsqu’il a pris dans ses bras l’enfant Jésus. Quand il s’est mis à danser en disant "Seigneur mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé pour tous les peuples. Lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple !" La lumière, c’est le mot important aujourd’hui. C’est aussi un mot très important dans l’Evangile. Vous savez que cette fête est appelée "chandeleur" : la fête des chandelles, des lumières. C’est pour cela que nous sommes entrés dans l’église en portant des lumignons, des petites flammes.

La lumière est très importante. Aujourd’hui, nous avons l’électricité et il suffit d’appuyer sur un bouton et aussitôt, il fait grand jour même en pleine nuit. Mais... quand il y a une panne, nous voilà tous à la recherche d’allumettes et de bougies. Tout à l’heure, en entrant dans l’église nous avons fait attention à la flamme de notre bougie pour ne pas qu’elle s’éteigne : C’est beau une flamme, mais c’est fragile ! Si elle s’éteint c’est le noir et le froid. Quand la lumière brille, elle nous dit la vie mais quand elle s’éteint, elle nous rappelle la mort.

C’est aussi le sens de la fête d’aujourd’hui : La lumière et la nuit / La vie et la mort Rappelez-vous les deux grands personnages de l’évangile d’aujourd’hui : Jésus et Syméon / Un tout petit enfant de quarante jours qui commence tout juste sa vie et un vieux monsieur qui lui attend la mort. Un vieux monsieur qui attend la mort mais qui est heureux. Il est comme environné de lumière et de paix comme si sa mort n’était pas grave comme si sa mort était une naissance. Et c’est la mort du bébé qui est annoncée ! Tout cela n’est pas très clair : Essayons ensemble de comprendre. Et pour cela revenons un peu en arrière. Voici Marie et Joseph qui entrent dans le Temple avec leur Fils Jésus. Ils viennent présenter à Dieu leur enfant. Ils viennent donner à Dieu ce qui vient de lui. La vie, c’est un don que nous recevons et que nous devons remettre dans les mains du Seigneur.

La première parole que doit dire l’homme qui croit en Jésus c’est "merci" : Merci de m’avoir donné la vie. Syméon qui annonce la Passion de Jésus va encore plus loin : si ma vie est un cadeau que Dieu m’a fait, je dois faire, moi aussi, de ma vie un cadeau offert à Dieu et à tous les hommes, mes frères.

Rappelez-vous toujours ce que Dieu nous demande de vivre : "Aime tous les hommes comme toi-même". Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Jésus va donner sa vie pour nous, par amour, il va nous faire un cadeau extraordinaire : Jésus mort sur la croix va détruire la mort en retrouvant ses Apôtres. Jésus mort sur la croix, n’est plus mort, il est vivant, il est ressuscité. Il nous fait naître à la vie éternelle de Dieu. Voilà pourquoi Syméon est heureux : la petite lumière que nous avons cru fragile est plus forte que la nuit. Notre vie qui nous paraît parfois fragile et vacillante est plus forte que notre péché et que notre mort. Dieu nous apprend aujourd’hui une grande nouvelle par la bouche de Syméon : nous pouvons faire de notre vie le plus beau des cadeaux. En chassant ce qui est mauvais : la jalousie, l’égoïsme, l’indifférence nous chassons aussi la mort.

C’est au jour de notre baptême que la lumière de Jésus est venue briller dans notre cœur. Cette lumière, cette petite flamme dont nous devons prendre soin pour qu’elle ne s’éteigne pas, comme la bougie de tout à l’heure, cette lumière nous rend joyeux parce qu’elle nous rend fort. Regardons Jésus et disons-lui merci dans notre cœur de venir nous rencontrer aujourd’hui. Grâce à lui nous devenons, nous aussi, des lumières qui vont illuminer le monde.




3033 affichages
 

 Une lumière sur ma route



Untitled Document