Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Ordinaire >> Semaine 28 >>   Un Samaritain dans nos vies

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8265 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7426 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7323 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6616 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6222 visites

Un Samaritain dans nos vies

14 octobre 2001

 

En ligne depuis le vendredi 16 décembre 2005.
 
 

Plus d’une fois, il a joué avec le feu. En mangeant avec les publicains et les pécheurs, en s’invitant chez Zachée, en pardonnant à la femme adultère, Jésus va loin, toujours plus loin. Nous le mesurons mal aujourd’hui - mais Jésus a fait scandale, il a littéralement scandalisé ses contemporains, au point de se faire rejeter et finalement crucifier.

Et voici qu’il franchit un nouveau seuil, car il fait tout de même très fort, Jésus, en se réclamant d’un Samaritain. D’un de ces Samaritains que les Juifs haïssaient d’une haine parfaite et tenaient pour des ennemis ! Pourtant, ce voyageur, comment ne pas l’aimer ? Il est tout simplement admirable. Admirable de tact et de délicatesse. Étonnant moins par ce qu’il fait que par la manière dont il le fait. Avec quelle aisance, quelle délicatesse ! Sans se forcer le moins du monde, il suit son intuition. Ses gestes sont précis, efficaces. Il ne s’apitoie pas, il sait que la pitié ne fait qu’humilier davantage encore. Il prend le temps. Il fait jaillir la vie.

Mais ce n’est pas tout. Insensiblement, mon regard passe du Samaritain à l’inconnu au bord du chemin et de l’inconnu au bord du chemin au Samaritain, comme s’ils se ressemblaient étrangement, comme s’ils s’appelaient mutuellement en un jeu infini de miroirs, comme s’ils se confondaient à certains moments pour ne faire plus qu’un...

Le chemin qui descend vers Jéricho devient ici un chemin de vertige, aux confins de la vie et de la mort, de la raison et de la folie. Il faut accepter de ne plus savoir, de ne plus comprendre, il faut faire le deuil de nos préjugés et nos idées reçues pour pressentir le mystère, naître enfin à un visage et voir dans le Samaritain comme dans l’inconnu au bord du chemin le Christ, notre frère, celui qui a pris notre visage d’ombre pour le transfigurer en sa lumière.

Alors, tout devient possible. Nous voici libres pour vivre les plus belles rencontres, les rencontres les plus folles, les plus inattendues, sur le trottoir, en prison, à l’hôpital, avec le premier venu, avec tous ceux que nous n’aurions jamais imaginé voir un jour entrer dans notre vie et faire partie de nous. Et c’est cela, le bonheur ! C’est un jeune détenu qui me lançait : « Tenez, Monsieur, je ne suis pas un monstre, je suis sur un chemin de rédemption », c’est une femme de la rue qui me glissait au nom de ses compagnes : « Nous aussi, vous savez, on a une âme ». Comment ne pas rendre grâces pour ces perles cueillies au bord du chemin ?

Peut-être connaissez-vous ce célèbre roman de Carlo Levi, « Le Christ s’est arrêté à Eboli ». Eboli, une petite ville au sud de l’Italie, dont on dit qu’elle n’a jamais été évangélisée tellement les gens y sont impossibles. C’est là qu’est envoyé en exil un prisonnier politique qui ne tarde pas à gagner l’affection de tous autour de lui. Et c’est lui, le militant communiste qui, ressuscitant la vie autour de lui, devient figure du Christ !

Frères et sœurs, le Samaritain, ce n’est pas seulement dans les romans qu’il passe et qu’il repasse, mais dans le grand livre de la vie. A chaque Eucharistie, il nous donne son Esprit. Il nous partage sa propre vie. Il ne fait pas l’éloge des gens dévoués et charitables qui deviendraient les spécialistes de bonnes actions. Il nous parle d’un Dieu qui fait largesse, de la folie d’un Dieu qui veut donner la vie à tous ses enfants et qui nous entraîne dans cette folie. Heureux sommes-nous si nous l’accueillons. Il y va de notre vie, aujourd’hui et demain, et de notre joie.




2567 affichages
 

 Un Samaritain dans nos vies



Untitled Document