Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Ordinaire >> Semaine 5 >>   Ta lumière se lèvera dans les ténèbres

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8486 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7574 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7467 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6763 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6387 visites

Ta lumière se lèvera dans les ténèbres

7 Février 1999

 

En ligne depuis le dimanche 9 avril 2006.
 
 

Nous avons entendu Isaïe : " Si tu donnes de bon cœur à celui qui a faim, si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi ".

Et un peu plus loin, le prophète résume : " Resplendis ". Sois lumière. Eclaire.

Et à la suite des Béatitudes, Jésus lui-même proclame dans l’Evangile d’aujourd’hui : " Vous êtes la lumière du monde ".

Comment le petit groupe des disciples, personnes simples, sans grande prétention ni espérance pour leur avenir, sera-t-il lumière ?

Grâce à la façon de vivre l’attente du Règne : pauvres, le cœur pur, artisans de la paix, persécutés même, nous dit Jésus.

Les disciples deviennent ainsi source de la nouvelle morale ; ils donnent à comprendre ce que veut dire aujourd’hui un homme moral.

L’exhortation d’Isaïe " Resplendis " signifie que le peuple de Dieu et chacun de nous devons être conscients de notre fonction de ferment moral dans le monde, d’avoir à éclairer le chemin d’autres hommes, comme l’étoile de Bethléem qui diffusait la grande joie dont parle l’évangéliste Matthieu.

Alors posons-nous quelques questions. Est-ce que nous portons la joie autour de nous ou préférons-nous témoigner de nos nervosités, de nos tristesses, et décharger sur d’autres nos mauvaises humeurs et nos peurs ?

Nous rendons-nous compte qu’on nous demande, à nous baptisés et confirmés, d’être étoiles du Seigneur, diffuseurs de joie ?

Saurons-nous être signe de lumière, même pour les hommes venus de loin, pour des gens de culture, d’origine et de mentalité différente ?

Saurons-nous être une lumière irréfragable par la clarté de nos actions proclamant la vérité de l’Evangile ?

Voilà la responsabilité confiée à chacun de nous, la mission de l’Eglise aujourd’hui. L’Eglise, dans son humilité, dans sa pauvreté et sa douceur, dans sa prédilection pour les pauvres et les humbles, dans son amour de la paix, l’Eglise vivant véritablement les béatitudes, est signe lumineux pour le monde.

Paul VI disait un jour : " Nous devons goûter ce phénomène splendide, cette lumière dans le monde d’aujourd’hui. Nous devons saisir son aspect messianique ".

Vouloir être ainsi les artisans d’une vie morale saine et solide, d’une recherche fervente du bien qui répand la joie, ne serait-ce pas présomptueux, prétentieux ?

Ecoutons encore Isaïe : " Car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de Yahvé... sur toi se lève Yahvé ".

Ces trois petites phrases montrent que la lumière dont le peuple de Dieu doit briller et qu’on nous demande de diffuser n’est pas le fruit de notre recherche personnelle, mais " la lumière de Dieu qui brille sur Jérusalem et qui permet à notre obscurité d’être la lumière de midi ". L’étoile qu’ont vue les mages est elle-même relative au Christ ; elle dépend de lui et conduit à lui ; elle reflète la lumière du Verbe fait homme, " vraie lumière qui éclaire tout homme ".

C’est donc le Christ aimé et reconnu comme lumière de notre chemin qui nous remplit de lumière et de joie, qui nous permet de les manifester ; c’est le Christ, épiphanie de Dieu, qui aime l’homme d’un amour grave et sans détour, c’est le Christ lumière de l’Eglise qui lui permet d’être lumière du monde ; Jésus vivant au milieu de nous, par son style de vie pur, libre, modeste et désintéressé, est la source du rayonnement de l’Eglise.

Pensons à tant de saints et bienheureux qui ont vécu les Béatitudes. Ils étaient des gens lumineux ; ils ont répandu la joie, un idéal de vie morale saine et forte aux dimensions de l’Evangile.

L’Eglise avec eux et avec tous ceux d’entre nous qui vivent sérieusement leur baptême et diffusent la force de l’Esprit de leur confirmation, revit la scène des mages qui viennent de loin, cherchant la clarté annoncée d’avance par le prophète Isaïe. La lumière qui vient de la vie simple et droite de vrais chrétiens fait revivre le prodige de l’épiphanie , de la manifestation de la lumière au milieu des brouillards et des ténèbres dont parle le même Isaïe, au milieu d’une société trop souvent aveuglée par la haine et obscurcie par l’indifférence. Les " Mages " d’aujourd’hui, hommes parfois venus de loin, d’une culture et d’une civilisation différente et qui, souvent, ne savent rien du Dieu de Jésus-Christ, reconnaîtront la présence de Dieu dans la vie simple des fidèles et ils seront séduits par cette lumière irréfutable.

" Je t’ai établi comme lumière pour éclairer jusqu’aux extrémités de la terre ".

Seigneur, tu nous adresses cette parole à chacun de nous. Nous l’acceptons parce qu’elle est ta parole, parole de salut. Nous te demandons : fais-nous source de lumière et de vie dans ce monde ; pain partagé aux frères ; lumière pour ceux qui marchent dans les ténèbres, vie pour ceux qui avancent à tâtons dans les ombres de la mort.

Sois en nous et pour nous, Seigneur, la vie et la lumière du monde. Amen.




3253 affichages
 

 Ta lumière se lèvera dans les ténèbres



Untitled Document