Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Avent >> Semaine 1 >>   Les astres

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8447 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7552 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7444 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6737 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6348 visites

Les astres

Dimanche 3 décembre

 

En ligne depuis le dimanche 11 février 2007.
 
 

Décidément, les astres ne nous laissent jamais de repos A Bethléem, c’est une étoile qui par sa révolution mystérieuse, conduit les mages jusqu’à la crèche Au Golgotha, la mort de Jésus, provoque l’obscurcissement du soleil et plonge l’univers dans les ténèbres, accompagnée de tremblements de terre. Ici, dans le récit, c’est la totale : le soleil, la lune, les étoiles sont de la partie ; et même la mer s’y met. Les astres sont ainsi, par les évangélistes, associés aux moments importants de l’Histoire du Salut.

Que ferions-nous sans les astres ? De tous temps les hommes ont cherché à les observer pour comprendre leur mouvement, aujourd’hui même on cherche à y poser le pied. Ils sont la mesure de nos calendriers. Ils règlent l’alternance des nuits et des jours ; et des saisons. Certains même vont jusqu’à leur demander de percer les secrets de leur avenir. Imaginons qu’ils disparaissent en un instant. La dévastation serait totale. Je ne donnerai pas cher de notre peau, ni de notre équilibre psychique ; probablement que si nous n’étions pas morts, nous deviendrions fous. Notre vocabulaire trahit aussi l’importance qu’ils ont dans notre vie ; on parle du "Roi-Soleil" ; ne dit-on pas qu’une " nouvelle star est née" ? lorsqu’une personne commence à avoir une certaine notoriété.

Mais dans notre monde, tout s’en va vers sa mort. Des étoiles disparaissent après avoir brillé des millions d’années. Le soleil, dit-on, s’éteindra un jour. La lune est un astre mort. Tous nous passons dans le monde qui passe ; tous nous mourrons ! Le seul astre qui ne s’éteindra pas c’est Jésus-Christ, Soleil de Justice ; il est le Vivant qui vient vers nous, vivant dans nous. Sa gloire ternit toutes les gloires de la terre. Elle ne passera pas, elle ne s’éteindra pas. Sa gloire rend fade les gloires éphémères de ce monde. "Tout passe- dit Ste Catherine de Sienne- tout lasse, toi seul est stable, Ô mon Unique Nécessaire". Lorsque nous comprenons qu’un germe de mort habite toutes nos entreprises, tous nos actes.., alors Nous pouvons nous relever et redresser la tête, car notre délivrance est proche. En ouvrant notre porte au Vivant nous serons délivrés de la puissance de mort qui nous habite. Alors, la question se pose : Comment ne pas manquer la venue du Seigneur ? Comment ouvrir la porte au Vivant qui nous donne sa vie ? L’Evangile nous donne la réponse "Ne vous laissez pas accabler par les soucis de la vie" Ici ce sont les pauvres qui sont nos maîtres ; c’est à eux qu’il faut demander . Ce qui est frappant quand on lit les" Fioretti" des franciscains de New-York, c’est que les pauvres du Bronx, acca- blés de soucis, ont mis toute leur espérance en Dieu ; et c’est cette espérance qui les tient debout.

L’Evangile dit encore : "Veillez et priez en tout temps" Je me rappelle un jeune époux journaliste, très épris de sa jeune femme ; il disait que lorsqu’il était tenté de se mettre en colère, dans son travail, il pensait à sa femme et cela l’apaisait ; cette attitude lui était devenue naturelle. Prier en tout temps, c’est cela : C’est se nourrir en toute circonstance de l’amour que Dieu a pour nous ; c’est cela qui permet d’échapper à tout ce qui détruit le coeur de l’homme. Et c’est prier en tout temps, qui va créer l’état de vigilance pour discerner ce qu’il faut écarter et qui détruit, et pour ouvrir la porte au Jour du Seigneur




3131 affichages
 

 Les astres



Untitled Document