Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Ordinaire >> Baptême de JC >>   Les Noces de l’Agneau

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8243 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7406 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7302 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6594 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6205 visites

Les Noces de l’Agneau

12 janvier 1997

 

En ligne depuis le mercredi 26 juillet 2006.
 
 

Et il advint en ces jours-là que Jésus vint de Nazareth en Galilée

dans la nuit de Bethléem, un nouveau-né nous était donné à contempler

aujourd’hui au Jourdain, c’est un homme dans la plénitude de l’âge adulte qui vient

pendant plus de trente ans. Jésus a grandi en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et les hommes (Lc 2,52).

Lui, de condition divine, il se vida de lui-même, prenant la condition d’esclave (Ph 2,6-7).

Lui, la Sagesse créatrice, par qui Adam fut le modèle de la terre, Il a assumé la lente croissance de notre chair, se soumettant aux lois du développement de notre corps et de notre esprit

apprenant de Marie les mille et un gestes de notre vie corporelle et matérielle

" Celui-ci n’est-il pas le fils de Marie ? " diront les gens de Nazareth (Mc 6,3).

Lui, le Verbe de lumière par qui tout est appelé à l’existence et disposé dans l’harmonie Il a assumé le rude apprentissage de notre intelligence se soumettant aux lois de notre raison et de notre connaissance

apprenant de Joseph les mille et un gestes de notre vie sociale et professionnelle

" Celui-là n’est-il pas le charpentier ? " (Mc 6,3) diront encore les gens de Nazareth

Lui le Fils Unique qui est un avec le Père dans l’Esprit Il a assumé l’obscur apprentissage de notre foi se soumettant aux lois de notre âme et de notre vie spirituelle,

apprenant de Marie et de Joseph les mille et un gestes de notre vie de prière personnelle et communautaire.

" Il entra selon sa coutume le jour du sabbat dans la synagogue et se leva pour faire la lecture " (Lc 4,16).

" Lui, de condition divine, il s’est vidé de lui-même prenant la condition d’esclave devenant semblable aux hommes " (Ph 2,6-7).

Assumant et se soumettant à toutes les possibilités et limites de l’être humain

recréant et sanctifiant toute la nature humaine selon l’image et la ressemblance de Dieu

s’étant comporté en tout comme un homme, en tout ? pas tout à fait

En tout semblable aux hommes : hormis le péché

En tout comme un homme : sauf le mariage

Comme s’il se savait réservé dans sa chair à d’autres noces grandioses et mystérieuses

" Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils Unique " (Jn 3,16)

Et il fut baptisé dans le Jourdain par Jean

Dans la nuit de Bethléem un nouveau-né enveloppé de langes nous était donné à contempler

Aujourd’hui au Jourdain, c’est un homme enveloppé dans les eaux du fleuve qui vient

Devenu semblable aux hommes, il s’est comporté comme un homme en tout hormis le péché :

et Jean est là au bord du Jourdain " Voix qui crie dans le désert : préparez les chemins du Seigneur. Et s’en allait à Lui tout le pays de Judas et les habitants de Jérusalem et ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain en confessant leurs péché ". (Mc 1,3-5)

Et le Jourdain est là qui roule ses eaux chaque jour plus lourdes et noires de tous les péchés du peuple.

Et Jean est là au bord du Jourdain qui proclame : "Vient derrière moi celui qui est plus fort que moi ; Je vous ai baptisé dans l’eau, il vous baptisera dans l’Esprit-Saint " (Mc 1,2-8).

Et le Jourdain est là qui enveloppe dans ses eaux de ténèbres la chair immaculée du Dieu-Fort.

Nu il est sorti du sein maternel, et Marie l’a enveloppé des langes de notre humanité ;

Nu il est plongé dans les eaux du Jourdain et Jean l’enveloppe du flot de nos péchés ;

Nu il sera cloué à la Croix et Joseph d’Arimatie l’enveloppera du linceul de notre mort.

Devenu semblable aux hommes il s’est comporté comme un homme en tout sauf le mariage :

Et Jean est là au bord du Jourdain qui témoigne : " Qui a l’épouse est l’Époux, mais l’ami de l’Époux qui se tient là et qui l’entend, est ravi de joie à la voix de l’Époux " (Jn 3,29).

L’Époux est là : Jésus, Dieu venu épouser notre humanité dans la mangeoire de la crèche ;

l’Épouse est là : peuple de pécheurs appelés à devenir Église sainte par le bois de la Croix ;

Et Jean, l’ami de l’Époux, est là, ravi de joie, témoin de ces noces grandioses et mystérieuses

nouées dans le lit du Jourdain.

" Le Christ a aimé l’Église et Il s’est livré pour elle afin de la sanctifier en la purifiant par le bain d’eau que la parole accompagne ; car il voulait se la présenter à lui-même toute resplendissante sans tâches ni rides, mais sainte et immaculée " (Eph 5,26-27).

Oui, voici venir les Noces de l’Agneau et son Épouse pour Lui s’est faite belle.

" En ceci consiste l’Amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est Dieu qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime de propitiation pour nos péchés " (1Jn 4,10).

Et aussitôt remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer.

Dans la nuit de Bethléem, un nouveau-né, couché dans une mangeoire nous était donné à contempler

Aujourd’hui, au Jourdain, c’est un homme debout dans la gloire qui vient.

" Devenu semblable aux hommes, s’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore jusqu’à la mort, c’est pourquoi Dieu l’a exalté " (Ph 2,7-9).

Pour Jésus dans sa chair, prémice de toute l’humanité à laquelle il s’est uni, les cieux se déchirent

Il a détruit dans sa chair le mur de séparation du péché : tout homme peut retrouver le paradis ;

Pour Jésus dans sa chair, prémice de toute l’humanité à laquelle il s’est uni, l’Esprit descend comme une colombe.

Il a scellé dans son sang l’Alliance Nouvelle : tout homme peut devenir participant de la nature divine ;

Pour Jésus dans sa chair, prémice de toute l’humanité à laquelle il s’est uni, une voix vient du Ciel " Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute ma faveur " .

Il nous a réconciliés avec Dieu par sa Croix : tout homme peut devenir fils de Dieu et crier : " Abba, Père ! "

Dans les flots du Jourdain s’accomplit le mystère de la crèche de Bethléem : Dieu a épousé notre humanité, allant jusqu’au bout de notre chair, de notre péché et de notre mort ;

Dans les flots du Jourdain s’annonce le mystère du tombeau vide : notre humanité épousera Dieu entrant dans l’infini de sa Vie, sa Lumière et son Amour ;

et l’Esprit-Saint cache dans les flots du Jourdain la puissance de réconciliation de la Croix.

" Voyez quelle manifestation d’amour le Père nous a donnée pour que nous soyons appelés fils de Dieu et nous le sommes ! " (1Jn 3,2).

Heureux les invités aux noces de l’Agneau :

Heureux ceux qui acceptent et assument toutes les possibilités et toutes les limites de leur humanité pour les offrir au Christ ;

Heureux ceux qui acceptent d’être visités par le Christ au plus intime d’eux-mêmes pour être recréés en Christ.

Heureux ceux qui blanchissent leur robe dans le sang de l’Agneau :

Heureux ceux qui acceptent de bâtir leur vie sur l’amour jusqu’à donner leur vie pour leurs frères comme le Christ ;

Heureux ceux qui acceptent " d’offrir leur personne en hostie sainte, vivante et agréable à Dieu " par le Christ. (Rom 12,1)

Heureux sont-ils car au jour de sa manifestation ils entreront dans la salle des noces éternelles

" et nous le savons lors de cette manifestation, nous lui serons semblables parce que nous le verront tel qu’Il est " (1Jn 3,2)

Modifié le 7 juillet 1997




2926 affichages
 

  Les Noces de l’Agneau



Untitled Document