Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Avent >> Semaine 4 >>   Dieu construit sa maison

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8327 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7478 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7377 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6661 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6275 visites

Dieu construit sa maison

19 décembre 1999

 

En ligne depuis le dimanche 5 novembre 2006.
 
 

Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce devant Dieu. Voici que tu vas concevoir un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand… " Le salut commencé tout au long de l’histoire de l’homme, arrive maintenant dans la dernière étape de sa réalisation. Marie est l’héritière et l’instrument immédiat de ce salut. Elle devient mère de l’humanité, celle d’un nouveau monde. Sa vocation a une portée universelle. Elle enfante le Verbe fait chair qui renouvelle toute chose. Elle inaugure le nouveau temple, la nouvelle maison. C’est Dieu lui-même qui se construit une maison et non l’homme qui lui en construit une. En Marie, il vient faire sa demeure comme il fait en chacun de nous. Dieu a fait de nous sa maison. Son temple, c’est le cœur des hommes. Dieu travaille en nous et pour nous tout au long de notre histoire personnelle. Ce mystère, il le commence en la Vierge Marie. C’est pour cela qu’elle est la mère de tous les humains.

De la maison d’Israël, naît le messie. Et de Marie naît l’Église et son enfantement ouvre l’humanité au salut. Tout comme pour Marie, l’Église et son mystère nous enfantent et nous font grandir en celui qui la fait vivre : l’Esprit de Dieu. Paul est stimulé et émerveillé par ce mystère : Ce qui était resté secret est maintenant révélé et porté à la connaissance de toutes les nations, dit-il, pour les amener à l’obéissance de la foi. Il s’agit d’ouvrir nos yeux d’enfants pour le reconnaître.

Nous rêvons des anges qui viendraient jour après jour nous émerveiller nous aussi. Ils sont là pourtant qui annonce à tous les âges le Sauveur. Chaque Noël peut être pour nous l’occasion d’accueillir " Dieu avec nous ". Marie, Élisabeth, Jean-Baptiste, Zacharie, Syméon et Anne, sont des personnages qui ont accueilli l’espérance d’un Sauveur dans la joie. La royauté du Sauveur qui vient s’étend maintenant à toutes les nations, " son règne n’aura pas de fin " ni de frontière. Chez Dieu, dans sa maison, il n’y a pas d’exclus. Les anges nous annoncent un Sauveur " qui sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut. " Il devient le frère de tous les humains.

Marie est comblée de grâce par ce Dieu qui vient, qui s’incarne, qui prend notre humanité sur ses épaules, qui touche le cœur de chacun de nous. L’action de Dieu, à travers le Sauveur sera étonnante et merveilleuse. Car Dieu, d’une humble servante fait du divin et la convie à devenir mère de Dieu. Un mystère qui dépasse la virginité et qui ne peut s’expliquer que par le travail de l’Esprit Saint en elle. Celui qui sauve va venir et naître à travers elle dans le cœur de tous les hommes de bonne volonté.

Si Saint Paul aujourd’hui nous invite à cette obéissance de la foi, ce n’est pas pour nous confiner dans une loi. Au contraire, c’est pour nous ouvrir à la vérité et au bonheur. L’obéissance nous fait entrer dans le projet de Dieu en le laissant construire sa maison en chacun de nous. Comme Marie, nous devenons des serviteurs joyeux, accueillant l’amour de Dieu et le prodiguant aux autres. C’est la signification que devraient prendre nos cadeaux de Noël distribués avec affection à ceux que nous aimons. Marie offre au Seigneur une maison spirituelle. Elle nous montre le chemin que nous devons prendre pour laisser cette maison se réaliser en nous. Elle nous enseigne la joie, l’humilité, la foi, le sens du service, la simplicité, l’ouverture d’esprit et de cœur, l’espérance et l’accueil de l’inédit.

Bientôt s’ouvrira l’année du grand jubilé. Beaucoup d’hommes et de femmes voudront vraiment faire mémoire de deux milles ans de christianisme et de la naissance du Sauveur. Deux mille ans où la foi a creusé au plus profond de notre civilisation, l’espérance de la charité, de l’amour. À travers cette histoire que de luttes fratricides, que de péchés égoïstes, que d’injustices, que de gâchis sont venus perturber notre marche vers le royaume de Dieu.

Mais nous pouvons aussi faire mémoire de tout ce qu’il y a eu de beau et de neuf pour notre civilisation. Faire mémoire des martyrs de la foi qui ont donné leur sang pour construire un monde meilleur, des hommes et des femmes qui ont adhéré au Christ Sauveur courageusement malgré les difficultés et les doutes, des témoins de la vérité qui proclament par la prière et une grande ferveur leur espérance dans l’homme. Faire mémoire de tous ces gestes de bonté accomplis au nom de celui qui a dit " aimez-vous les uns les autres ", " C’est à cela qu’on vous reconnaîtra comme mes amis ". Rendons grâce à Dieu en ce Noël de la fin d’un millénaire pour toutes les faveurs reçues du ciel et tous les dons reçus des croyants.

Certes, il reste beaucoup à faire pour que la cité humaine devienne le Royaume rêvé par Jésus. Mais célébrons la présence de son Esprit qui, tout au long de l’histoire, continue à transformer le monde dans la vérité et l’amour.

À travers nos eucharisties, Dieu continue à transformer la cité humaine pour en faire la cité céleste promise à tous les hommes. Proclamons notre foi, faisons mémoire de sa mort et de sa résurrection et rendons grâce à Dieu pour le divin qui conduit notre monde vers cette cité nouvelle.




2949 affichages
 

 Dieu construit sa maison



Untitled Document