Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Pâques >> Semaine 3 >>   D’Exode en Pâque

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8537 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7599 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7497 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6800 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6447 visites

D’Exode en Pâque

13 avril 1997

 

En ligne depuis le mercredi 26 juillet 2006.
 
 

Jésus se tint au milieu d’eux et leur dit : " Paix à vous ! " Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit.

Comme il est difficile de reconnaître la présence du Ressuscité !

comme il est difficile de sortir de notre certitude de mort pour entrer dans la réalité de la Vie

nous entendons : " Paix ! " ; nous proclamons : " Christ est Ressuscité ! " ; nous chantons " Alleluia ! " et dans notre joie, nous ne croyons pas encore et nous restons saisis d’étonnement.

Mais le Seigneur Jésus ne se rebute pas de la lenteur de nos coeurs sans intelligence : Il est le Pédagogue et le Berger dont la mission est de nous faire passer avec Lui de ce monde au Père.

Il va nous conduire par le portique de son humanité ressuscitée, par la galerie de la mémoire des Écritures jusqu’à la chambre nuptiale de notre union à Dieu.

Comme Il nous a donné 40 jours et 40 nuits pour sortir des liens du péché et nous ouvrir à la Croix,

Il nous donne 40 jours et 40 nuits pour entrer dans la vie de la grâce et nous ouvrir au don de l’Esprit

et pour chaque dimanche du Carême qui a rythmé notre exode hors de l’Égypte du péché

un dimanche de la Résurrection rythme notre pâque dans la Terre Promise de la grâce.

Jésus leur dit : " Pourquoi tout ce trouble et pourquoi des doutes montent-ils en votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ! Palpez-moi et rendez-vous compte qu’un esprit n’a ni chair ni os comme vous voyez que j’en ai. "

Et tout d’abord le portique de l’humanité : voyons et touchons la chair du Ressuscité

dans le commencement de notre exode comme dans le commencement du jardin, le Nouvel Adam comme le Premier fut tenté par le Diable : nous avons appris de Lui les lois du combat spirituel :

chair dénudée par le jeûne qui se reconnaît modelée par Dieu brisant les liens de la convoitise,

cœur esseulé par la solitude qui se reconnaît fait par Dieu brisant l’assurance des richesses

âme vidée par l’absence qui se reconnaît reçue de Dieu brisant l’idolâtrie de l’orgueil

dans le commencement de notre pâque comme dans le commencement du jardin le Nouvel Adam

comme le Premier fut vivifié par Dieu : nous apprenons de Lui notre véritable nature

chair dénudée par le jeûne, revêtue par l’Esprit : le Christ est ressuscité des morts

cœur esseulé par la solitude comblée par l’Esprit : aux morts Il donne la vie

âme vidée par l’absence, déifiée par l’Esprit : par sa mort la mort est morte

et huit jours après prenant avec lui Pierre, Jacques et Jean, il gravit la montagne pour prier (Lc 9,21)

et les disciples ont vu ta gloire pour qu’en ta croix ils te contemplent Toi la splendeur du Père

et huit jours après ses disciples étaient de nouveau réunis et Thomas avec eux : Porte ton doigt ici (Jn 20,26)

et Thomas voyant les marques de la croix contemple la gloire du Ressuscité : Mon Seigneur et mon Dieu.

Avez-vous quelque chose à manger ?

Le temps de la faim et du jeûne est fini, voici venu le temps du festin des noces éternelles.

Heureux ceux qui ont jeûné du pain de la terre, ils reçoivent aujourd’hui le pain venu du ciel,

recevant leur Créateur en nourriture, ils prennent toute nourriture en action de grâce.

Telles sont bien les paroles que je vous ai dites : il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi, les Prophètes et les Psaumes

Traversons la galerie des Écritures : écoutons et faisons mémoire de ce qui fut accompli (Jn 4,6-7).

" C’était environ la 6e Heure. Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Il lui dit : ’Donne-moi à boire’.

" C’était environ la 6e Heure quand l’obscurité se fit sur la terre. Jésus dit : ‘J’ai soif’ " (Lc 23,44 et Jn 19,1).

A cette femme aux six maris, déchirée par les convoitises multiples, Jésus donne l’eau vive : désir unique de Dieu.

A ces disciples enfermés dans les observances rituelles, Jésus révèle la vraie nourriture : faire la volonté du Père.

Il fait de cette femme condamnée par la Loi une envoyée : Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait.

Il fait de ces prisonniers de la Loi des missionnaires : Je vous ai envoyé moissonner là où vous n’avez pas semé.

A la 6e Heure de notre pâque, Jésus nous ouvre l’intelligence des Écritures : Il est l’amour au cœur de la Loi.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toutes tes forces et de toute ton âme (Dt 6,5)

Dans cet amour, le Christ a souffert et est ressuscité d’entre les morts le 3e jour

Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Lev,19,18)

cet amour est offert à tous : en son Nom, le repentir sera proclamé dans toutes les nations.

" En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples demandèrent : qui a péché, lui ou ses parents pour qu’il soit né aveugle ? " (Jn 9,1-2).

L’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la 9e Heure et à la 9e Heure, Jésus clama dans un grand cri :

Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? (Mt 27,45-46).

Par la boue de son humanité et l’eau de l’Esprit, Jésus révèle son visage et sa lumière à celui qui était incapable de tourner vers lui son regard

par les yeux ouverts de l’Aveugle-Né, Jésus révèle à ceux qui sont assis dans la chaire de Moïse la cécité de leur orgueil incapable de voir les oeuvres de Dieu

" C’est pour un discernement que je suis venu dans le monde : pour que ceux qui ne voient pas voient et que ceux qui voient deviennent aveugles " (Jn 9,39).

A la 9e Heure de notre pâque, nos yeux s’ouvrent comme l’avait prophétisé Isaïe (cf. Is 35,5) et nous le reconnaissons

" Je suis le Bon Pasteur, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, nous le verrons tel qu’il est (1 Jn 3,2)

comme le Père me connaît et que je connais le Père ‘qui m’a vu a vu le Père’ (Jn 14,9)

et je donne ma vie pour mes brebis (Jn 10,14-15), et la vie était la lumière des hommes " (Jn 1).

A son arrivée, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Marthe dit à Jésus :

Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort (Jn 11,17 ; 21).

Joseph d’Arimathie descendit son corps de la croix, le roula dans un linceul et le mit dans un tombeau

C’était le jour de la Préparation et le sabbat commençait à poindre (Lc 23,53-54).

A Marthe qui prie maintenant encore je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accorderas !

Jésus répond : " Je suis la Résurrection, qui croit en moi, même s’il meurt vivra, et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Le crois-tu ? et il relève Lazare d’entre les morts.

A Marie qui pleure et ne sait qu’offrir sa douleur, Jésus offre ses larmes et sa compassion.

" Où l’avez-vous mis ? " et il descend lui-même mort parmi les morts.

A la 12e Heure de notre pâque, Jésus délie notre âme et les chants de David s’accomplissent :

" Tu ne peux laisser ton ami voir la corruption (Ps 15,10), Jésus se lève du tombeau et Adam avec lui

Le Seigneur dit à mon Seigneur : ‘siège à ma droite’ "(Ps 109,8), Jésus entre dans la gloire et Adam avec lui

" Car Je suis la Vigne ; vous les sarments. Celui qui demeure en moi et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire " (Jn 15,5).

" De cela vous êtes témoins "

Le temps de la solitude et de la misère est fini, voici venu le temps du partage et de la communion.

Heureux ceux qui ont brisé leur cœur de pierre : l’eau vive de l’Amour de Dieu jaillit au plus profond d’eux-mêmes et ils irriguent le monde

heureux ceux qui ont fermé leurs regards aux séductions du monde : leurs yeux voient la gloire de Dieu

et toute créature dans la Lumière de Dieu

heureux ceux qui ont cru au plus profond de l’abîme de la mort : leur chair refleurit

et leur âme goûte déjà l’éternité de la Vie de Dieu.

Et voici que je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la force d’en-haut.

Et voici le terme de notre pâque : goûtons le bonheur des Noces de l’Agneau

Au terme des 40 jours de notre exode, nous sommes entrés avec le Christ dans la Jérusalem d’ici-bas.

Au terme des 40 jours de notre pâque, nous entrerons avec le Christ dans la Jérusalem d’en-haut

dans la Jérusalem d’ici-bas, il a épousé notre humanité jusqu’à la mort

au départ de notre exode, il nous disait : tu es poussière et tu retourneras à la poussière (Gn 3)

dans la Jérusalem d’en-haut, nous épouserons sa divinité jusqu’à l’éternité

au terme de notre pâque, il nous dit : je veux que là où je suis eux aussi soient avec moi (Jn 17,24)

du haut de sa croix, il a remis l’Esprit qui plane sur ce monde, création nouvelle

de la droite du Père, il enverra l’Esprit qui régénèrera nos âmes et nos corps

Alors tout sera accompli : l’Exode du Dieu fait homme de la Vie à la mort

la Pâque de l’homme fait dieu de la mort à la Vie.

Et le monde entier verra, entendra et goûtera que

Christ est ressuscité d’entre les morts

par sa mort, la mort est morte

à ceux qui sont dans la mort, Il donne la Vie.

Modifié le 7 juillet 1997




2944 affichages
 

 D’Exode en Pâque



Untitled Document