Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Pâques >> Semaine 4 >>   Être unis

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8537 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7599 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7497 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6800 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6447 visites

Être unis

20 avril 1997

 

En ligne depuis le vendredi 1er juillet 2005.
 
 

Je suis le Pasteur : Qu’est-ce à dire sinon que je suis celui qui rassemble, qui mène et qui protège.

Je suis le Bon pasteur : Qu’est-ce à dire sinon que je suis le véritable, l’unique pasteur en charge d’un troupeau.

" Je gardais en ton nom ceux que tu m’as donnés. J’ai veillé sur eux et aucun d’eux ne s’est perdu " (Jn 17,12). Telle est la mission du Christ qui donne sa vie et qui invite à le suivre.

Le Christ, unique médiateur entre Dieu et les hommes, Lui, le Chemin, la Vérité, la Vie, nous invite à l’Unité. Se faisant l’un de nous, lui qui n’a pas retenu sa condition divine, il nous mène au seul Seigneur et Père de tous. Loin d’une masse amorphe, le troupeau maintient son unité par le lien personnel qui unit chacun à son Seigneur. Ce lien unique prend corps dans une connaissance intime qui prend sa source en Dieu même : " Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît et que je connais le Père ".

La connaissance, au sens biblique du terme, n’est pas d’abord d’ordre intellectuel mais consiste en des actes posés qui marquent l’union amoureuse de deux volontés : " Père que ta volonté soit faite ". C’est dans le sacrifice de sa propre vie, accomplissant ainsi la volonté de Dieu, que le Christ scelle sa connaissance du Père, son union intime avec lui. De la même façon, notre union à lui s’en trouve justifiée. L’alliance nouvelle a été scellée en son sang et elle vit de ce sang. La pâque du Christ découle de la volonté du Père, qui nous a donné le Fils comme Pasteur, parce qu’il veut l’unité.

Mais cette union au Christ demande à être approfondi. Il nous est demandé d’apprendre à écouter toujours mieux le Christ et à nous confier à sa direction. Puisqu’il s’est donné pour nous, nous sommes invités à faire de même. Là est notre vocation. Notre vocation, c’est de nous donner comme le Christ s’est donné pour chacun d’entre nous : le Christ est mort pour nous et nous a ainsi donné la vraie vie, mourrons à nous-mêmes pour vivre pour lui.

Offrons nos vies à celui qui nous a tout donné en se donnant lui-même.

Ainsi, mais ainsi seulement, nous favoriserons l’unité voulue par Dieu. Celui qui connaît Dieu ne peut mépriser son frère pour qui Notre Seigneur s’est livré.

Le Christ nous protège. Lui seul peut être notre guide dans la vie et notre protection devant tous les dangers. Notre lien n’est pas celui d’un contrat quel qu’il soit, mettant dans la balance une clause de rupture si l’intérêt n’est plus suffisant. L’intérêt ici c’est notre amour pour lequel le Christ ne reculera devant rien. Son amour vigilant nous enveloppe. Son amour appelle notre amour. Lui seul nous ouvre la porte du Salut, de la liberté et de la vie en abondance. Par sa mort et sa résurrection, il nous a précédé dans la vie pour que nous puissions le suivre. Nous ne pouvons pas comprendre le Christ sans le Père qui nous l’a donné pour Pasteur. Tout ce que fait le Christ comme Bon Pasteur s’accomplit en vertu de sa mission qu’il a reçue du Père. Connaître le Christ et celui qui l’a envoyé, c’est la vie éternelle ; car le Christ est venu pour que nous ayons la vie en abondance.

Modifié le 7 juillet 1997




2779 affichages
 

 Être unis



Untitled Document