Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Carême >> Rameaux >>   Bientôt, il fera nuit !

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8325 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7475 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7374 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6659 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6270 visites

Bientôt, il fera nuit !

2010, Couvent de Marseille

 

En ligne depuis le lundi 29 mars 2010.
 
 

Monition avant la lecture de la Passion

Bientôt, il fera nuit ; et bientôt s’étendront des ténèbres ! La nuée ne sera pas lumineuse, le soleil sera comme voilé ! La ville de Paix rejettera son Sauveur ; la liesse d’un instant ne sera plus de saison. Chacun le sait, le sent. Nul n’en parle pourtant. La stupeur est là et plombe le silence.

S’il est certains jardins aux couleurs de l’Eden, d’autres restent trop sombres. Les oliviers y croissent, mais les pressoirs oppressent : Gethsémani, en désigne un. Tout commencera donc là. En quelques instants, le temps que Jésus soit trahi, arrêté, transféré, c’en sera fait.

Un mystère s’étend : l’étonnement des hommes croisera un mystère, la prière du Fils unique : Non pas ma volonté, Père, mais la tienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Il en faudra des heures pour que s’allonge et s’étende ce mystère au-devant de Judas et d’une foule venue arrêter Jésus ; au-devant du serviteur du Grand-prêtre frappé d’une épée maladroite ; au-devant du Grand-prêtre lui-même en sa maison ; un mystère que le feu des gardiens ne pourra éclairer, et dont la lumière ne pourra illuminer Pierre, le fidèle et l’ami, l’homme bon pourtant lâche.

Un mystère, une prière, un trésor qui se répandront devant des gardes moqueurs, comme il y a peu un parfum de grand prix sous les yeux de Simon le pharisien qui accueillait Jésus. Encore un peu de temps, ce mystère se heurtera au grand Conseil, incapable de comprendre : Tu es donc le Fils de Dieu ? Oui, pour le Conseil, c’en sera trop !

Cependant, la prière se répandra : Père, ta volonté. Et le mystère s’étendra, enveloppant Pilate hésitant, le réunissant à Hérode, traversant mieux qu’une rumeur les rues de la Ville de Paix, cristallisant les oppositions, pour se hisser jusqu’à la Croix, s’y livrant une fois pour toutes, et pour nous. La prière sera devenue le mystère de son Alliance, la plus belle qui soit, ineffaçable, nouvelle et éternelle !

Et tout cela pour nous, comme un signe tracé entre Ciel et terre ! Jésus sera à jamais devenu notre Simon de Cyrène, pour nous soutenir dans nos croix. Il nous aura montré les femmes de Jérusalem nous apprenant à préférer le Fils de l’homme, le Sauveur méconnu. Il aura désigné le bon larron, nous apprenant à nous hisser au ciel en un instant. Il nous aura surtout appris le chemin vers son mystère ; jusqu’à savoir prier avec lui : Père que ta volonté soit faite. Père, entre tes mains, je remets mon esprit.

Nous allons accueillir ce mystère et désormais le vivre, comme des Joseph d’Arimathie. Le suivre aussi, au long de ces jours où le Seigneur Saint se révèle, et les éclaire par l’Alliance de sanctification, nouvelle et éternelle, livré pour la multitude et pour la rémission des péchés.

Que la prière de Jésus devienne notre cœur : Père que ta volonté soit faite. Avec gratitude, écoutons-le !




1908 affichages
 

 Bientôt, il fera nuit !



Untitled Document