Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Ordinaire >> Semaine 22 >>   Laissons-nous séduire par le Seigneur !

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8243 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7406 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7302 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6594 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6205 visites

Laissons-nous séduire par le Seigneur !

28 août 2011

 

En ligne depuis le mercredi 2 novembre 2011.
 
 

« Seigneur, tu as voulu me séduire, et je me suis laissé séduire »

Frères et sœurs, comment avez-vous vécu ces derniers jours ? Par quoi vous êtes-vous laissé séduire ? Par qui vous êtes vous laissé séduire ?

Dans le tourbillon de l’actualité, avez-vous perçu l’appel du Seigneur, sa puissance, qui, comme dans la lecture du livre de Jérémie, l’a emporté ? Ou bien vous êtes-vous laissé submerger par la violence et le pillage ? Seriez-vous passés à côté d’un événement majeur de l’année chrétienne ?


Permettez-moi, alors que le fer -et le frère !- est encore chaud, de le battre un peu, de vous faire partager les si beaux moments vécus à Madrid avec la jeunesse du monde, autour de notre pape, pour les 26èmes Journées Mondiales de la Jeunesse. Ce que nous avons vécu là-bas, c’est comme un feu dévorant et il serait bien vain d’essayer de ne pas en parler.

Et, curieusement, les textes de ce jour insistent sur trois éléments... que étaient bien présents à Madrid. Signe que l’Esprit, auteur de l’Écriture, était bien présent au cœur de cet événement qui a réuni plus d’un million et demi de jeunes catholiques de 193 pays.

1er élément : la joie
Elle est au cœur du psaume que nous avons proclamé : « La joie sur les lèvres, je dirai ta louange. »
Elle était bien au cœur des JMJ. En fait, elle était partout, dans les rues, les transports en communs où les usagers n’en croyaient pas leurs yeux... ni leurs oreilles, dans les rassemblement. La joie de la jeunesse, que rien n’arrête. Un feu dévorant.
Allons-nous laisser s’éteindre la joie ?

2ème élément : la fidélité
C’est la fidélité du disciple qui n’est pas plus grand que son maître et qui doit se mettre dans ses pas. Jésus le dit bien dans l’évangile de ce jour : « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et me suive. »
Fidélité de Benoît XVI au message du Christ -quelle grâce d’avoir un tel pape !
Fidélité des centaines de milliers jeunes qui ont suivi le Christ sur le chemin de la Croix, le vendredi de cette belle semaine madrilène.
Allons-nous oublier d’être fidèles ?

3ème élément : l’adoration
Saint Paul, dans la deuxième lecture nous exhorte à nous offrir en « sacrifice saint, capable de plaire à Dieu. » Et il ajoute que c’est là « l’adoration véritable. » Et nous sommes tous appelés à cela.
Les jeunes, à Madrid, ont adoré. Il n’ont pas adoré tout court, mais ils ont adoré... le Seigneur. Rappelez-vous, un million et demi de jeunes, à genoux, dans la boue, sur l’aérodrome de Cuatro Vientos. Un silence, une ferveur... Bouleversant !
Allons-nous enfin laisser nos faux dieux et adorer le Seigneur en vérité ?


La joie, la fidélité, l’adoration
Décidément, Dieu n’y va pas par quatre chemins pour nous séduire !

La joie, la fidélité, l’adoration
Mais pour quoi faire ?
Pour être des chrétiens, en vérité.

Le monde s’en moque et ironise ? Il se moquait déjà du pauvre prophète Jérémie, exposé à l’injure et à la moquerie. Alors peu importe.
La joie est nôtre et personne ne pourra nous l’enlever.

La joie, la fidélité, l’adoration
Pour devenir des signes de contradiction. Pas des esprits de contradiction ! Un esprit de contradiction, c’est un adolescent éternel... et ce n’est pas une question d’âge. Un chrétien doit être un signe de contradiction dans un monde qui ne veut plus du Christ. Il a en lui un feu dévorant que rien ne peut éteindre.

La joie, la fidélité, l’adoration
Elles naissent du message exigeant du Christ. Le Saint Père l’a bien dit aux jeunes à Madrid, dans des discours et homélies si beaux... et exigeants. Ce message, c’est à chacun de nous aussi qu’il l’adresse : « N’ayez pas peur d‘être catholiques », soyez « des témoins courageux et sans complexes, authentiques et crédibles »


Frères et sœurs, si ce n’est encore fait, il est temps de se laisser séduire !
Amen.




1167 affichages
 

 Laissons-nous séduire par le Seigneur !



Untitled Document