Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Ordinaire >> Semaine 30 >>   "Aimer...davantage !"

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8486 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7574 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7467 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6763 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6387 visites

"Aimer...davantage !"

Montpellier 2011

 

En ligne depuis le mercredi 2 novembre 2011.
 
 

Exode ch.22, v.21-27 Première Lettre aux Thessaloniciens, 1, 5-10 Evangile selon St Matthieu, 22, v. 34-40.

Aimer Dieu ? Ce n’est pas totalement facile. Bien sûr il y a un grand temps de"lune de miel" après sa lumi­neuse rencontre ; mais ensuite il y a mille choses à faire, ou encore des échecs, alors on lui dit moins merci, et la distance grandit.

Aimer ceux et celles que nous rencontrons, cela n’est pas immédiat ; et comment persévérer avec certains ? L’Exode (ch.22), dans la Bible, nous dit que Dieu a vu les nombreux péchés des Israélites et qu’il s’est mis en colère : il a menacé les gens d’une génération de fléaux et de défaites militaires. Tout cela afin que leurs descendants, relisant des catastrophes mor­telles, décident de se convertir.

’Vous n’avez pas secouru la veuve et l’orphelin ? Eh bien, vous en aurez par centaines, des veuves et des orphelins !’ Jésus, lui, a été mis à l’épreuve. Déjà excités par des controverses avec lui, certains pharisiens et un théologien l’interpellent :"Quel est le plus grand commandement ?" Alors Jésus en donne deux : ils étaient séparés dans les textes de la Première Allian­ce ; le Christ les unit, inséparables désormais (com­me les deux Dupontd).

Mais,concrètement, comment aimer les autres ? Juste­ment, le Livre de l’Exode a été précis et cette 1ère lecture nous a touchés. "Parole de Dieu, vous devez aider, au moins matériellement, la veuve, l’orphelin et l’immigré. De plus, ne gardez pas en gage le man­teau de celui qui doit dormir dans le froid.

A notre époque, pensons à 4 catégories prioritaires. 1° Les enfants victimes de violences (L’Eglise a beau­coup veillé à cela, et encore plus depuis une douzaine d’années). 2°. Les bébés menacés d’avortement, et les malades à protéger, particulièrement en fin de vie. 3°. Les groupes et personnes atteints par la famine, l’oppression ou la dépression.

Voici donc nos"prochains". Mais comment les secourir ? Parfois ma conscience a du mal à choisir : celui-là ou celui-ci ?

En tout cas, je dois sincèrement regarder : à quel point j’en suis, à quel point l’autre se trouve, qui pourrait collaborer ?

Une règle d’or est de transmettre à l’autre ou au grou­pe souffrant les méthodes ou les outils pour qu’il se ressaisisse davantage responsable.

Nous avons entendu aussi la 1ère Lettre de Saint Paul à des chrétiens de Thessalonique, en Grèce. Elle nous donne une ambiance de foi et de fraternité. ’Bravo, dit l’apôtre Paul, continuez ! Même s’il y a des épreuves, vous recevez la joie de l’Esprit Saint. A partir de chez vous, la Parole se propage même au-delà de votre nation. Vous avez choisi d’aimer Dieu plutôt que les idoles !’

Aimons donc Notre Seigneur, par des prières régulières et par tel ou tel apostolat ! En tout cas, ne sacrifi­ons pas tout le week-end à des travaux ou des grands loisirs qui nous couperaient absolument de la messe. Si vous avez envie d’une thérapie ou d’une méditation orientale ou spéciale, ne croyez pas que ses bienfaits surpassent la joie d’un quart d’heure où l’on est pré­sent devant Dieu, en pleine reconnaissance. Répondez aussi à un appel que notre évêque a rappelé : rassemblez chaque mois quelques amis pour partager et prier devant l’Evangile (cette année selon Saint Marc. Ainsi, on constitue un tissu de petites communautés cherchant et aimant Dieu, davantage que soi (Le 9,24).

Au sujet de l’amour des autres, ce n’est pas que de la sympathie. C’est une charité persévérante ou un soutien spirituel compréhensif, avec les mots et les gestes que le prochain peut saisir. L’amour ne donne pas seu­lement des caresses et des cadeaux, il éduque. Avec intelligence. Comme dit Benoît XVI :la charité en vérité.

Il y aura donc de temps en temps des combats contre ce qui écrase la vie humaine ou l’amour vrai. Opposons-nous, chacun et collectivement, aux vols les plus scandaleux, aux différents trafics qui sè­ment la mort, aux mensonges qui attisent la haine. Je pense à certaines formules-chocs dans des jour­naux ou d’autres médias.

Les chrétiens ont souvent été pionniers de la justice et de la solidarité. Engageons-nous dans ce sens. Non seulement indignés, mais protecteurs des vulné­rables et bâtisseurs d’un avenir plus humain. D’accord, il est bon que chacun aime soi-même. Puis, par toute sa vie, que l’on aime Dieu, et son pro­chain,parfois davantage que soi. C’est ce que Jésus a fait. Et il nous prie d’aimer à sa manière et autant que lui. "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés". Notre prière et nos engagements, vivons-les aux cô-tés du Christ, crucifié et ressuscité ! Frère Régis Bron




1143 affichages
 

 "Aimer...davantage !"



Untitled Document