Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Sanctoral >> Fêtes mariales >>   Dévotion et Incarnation

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8444 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7551 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7442 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6735 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6346 visites

Dévotion et Incarnation

Couvent de Bordeaux, 2012

 

En ligne depuis le mardi 3 avril 2012.
 
 

Solennité de l’ANNONCIATION du Seigneur

Si le Mystère de notre Foi peut resplendir dans un corps et dans un esprit ensemble, c’est bien en des heures comme celle-ci ! Car Dévotion et Incarnation y sont réunies pour notre joie, pour notre vie :
-  Dévotion, celle de cette jeune fille, puis la nôtre, en communion avec deux millénaires d’existence de notre foi et des centaines de millions d’êtres humains dont l’allégresse a rejoint celle de la « Toute-Sainte » !
-  Mystère de la Foi : en effet, souvenons-nous de ces mots : « Qu’il me soit fait selon ta Parole » ; et souvenons-nous de ceux de s. Jean : « et le Verbe s’est fait chair ». Quel abîme ! Tout est dit du consentement unique et parfait d‘une liberté humaine vraie qui répond avec sagesse. On parlera en tout cela d’humilité et de lumière, et l’art n’a heureusement pas cessé de s’en inspirer ! On peut aussi parler de vérité humaine et de son expression juste ! La tradition chrétienne s’est émerveillée de l’expression : l’homme, l’être humain est « capax Dei », capable de Dieu ! En cet instant de Nazareth, chacun comprend à quel point c’est vrai !

A Nazareth, il s’agissait pour Dieu de réaliser une promesse à la fois portée par les prophètes et avancée peu à peu discrètement dans l’histoire du Peuple Elu ; une promesse avancée par des figures et des gestes : le songe de Jacob reliant le Ciel à notre terre, le buisson de Moïse d’où le Seigneur se révèle pour que soit guidé son Peuple, l’espérance de Nathan et de David, ou encore la filiation de David. Mais il s’agissait surtout pour Dieu de révéler au milieu des hommes son œuvre de rédemption pour offrir aux hommes de demeurer en Dieu. Et d’en faire une offrande rejoignant, la réalité humaine pour la hisser en Dieu, à la manière de Dieu !

S’il s’agit pour l’homme de devenir perméable et disponible à la volonté de Dieu, de consentir à cette bienveillance, nous découvrons en cette lumière de l’Annonciation, combien c’est possible pour lui, et espéré par Dieu : l’homme est « capable de Dieu ».

Aussi, aujourd’hui l’Eglise se réjouit. L’instant de Nazareth n’est pas seulement celui de quelqu’un, Marie, « Comblée de grâce », mais celui de tous, un instant dont tous bénéficient, une lumière qui rayonne en tous, une joie offerte à tous.

Oui « Réjouis-toi, Comblée de grâce », car « le Seigneur est avec toi », il est pour toi, il est en toi, pour être aussi en nous et pour nous comme notre Sauveur ! Le Seigneur met tout en œuvre pour cela, jusqu’à rendre concrètement ce vœu réalisable, en quelqu’un ; mais si Marie fut « capable de Dieu », c‘est pour que nous soyons en vérité nous aussi « capables de Dieu ».

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, on le sait, conseillait à propos de la Vierge Marie : « On nous la montre inabordable ; il faudrait nous la montrer imitable ». Alors dans cet esprit, pourquoi ne pas méditer au long du jour et au long de nos nuits, ces immenses paroles « Qu’il m’advienne selon ta Parole » ! Pour chacun de nous, « capable de Dieu », capable d’accueillir sa grâce, de communier éternellement à sa Gloire, assimilons cette simple parole, qui unit dévotion du cœur et enrichissement de notre foi : « Qu’il m’advienne selon ta Parole » !

Fr. Hugues-François Rovarino op




1250 affichages
 

 Dévotion et Incarnation



Untitled Document