Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Carême >> Vendredi saint >>   Regarder la Croix et voir Jésus

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8487 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7575 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7467 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6764 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6387 visites

Regarder la Croix et voir Jésus

6 avril 2012

 

En ligne depuis le mardi 25 septembre 2012.
 
 

Frères et sœurs,

Hier, alors que nous célébrions la Cène du Seigneur, nous avons regardé le Christ laver les pieds de ses disciples. Nous l’avons regardé instituer l’Eucharistie et nous y avons vu l’amour infini de notre Dieu.

Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la fête. C’est même l’heure des ténèbres. Le Roi des rois subit le supplice infamant de la Croix.

Et nous sommes, aujourd’hui encore, invités à regarder le Christ. Aujourd’hui encore, il faut regarder au-delà et plus haut. Il faut que nous changions notre regard.


Contrairement à hier, où Jésus faisait, où il avait l’initiative, où il parlait, aujourd’hui il se tait et il subit. Mais c’est dans une complète soumission à la volonté du Père qu’il subit le supplice de la Croix. N’oublions jamais, frères et sœurs, que ce que le Christ vit le Vendredi Saint, c’est pour nous tous qu’il l’a accepté. Mais bien plus, c’est pour chacun de nous, personnellement, pour moi, toi, qu’il accepte de souffrir et de mourir. Allons tourner la tête et éviter de le regarder ?


Un personnage -et quel personnage puisqu’il s’agit du Fils de Dieu !- et un objet -la Croix- sont offerts à notre contemplation et à notre vénération. Ne détournons pas nos regards et apprenons à voir ce qui se cache sous les apparences !

Le Christ du Vendredi Saint est l’homme des douleurs. Son visage est défiguré et il n’a même plus d’apparence humaine ! La souffrance est scandaleuse. Celle d’un innocent l’est plus encore. Il n’y a que ceux qui n’ont pas souffert qui peuvent oser en faire l’apologie. Quelle horreur dans ce que vit Jésus aujourd’hui pour nous !

Bien évidemment, nous n’aimons pas souffrir et nous détestons voir ceux que nous aimons souffrir. Jésus, que nous aimons, est l’Innocent. Notre cœur devrait être bouleversé devant un tel torrent d’amour qui se déverse sur l’humanité. Jésus meurt pour que nous ayons la vie !

Si la souffrance de Jésus est offerte à nos regards, c’est pour que nous puissions réconforter ceux qui souffrent. Voir en eux le Christ. Il y a quelques années, avec un frère de la communauté, nous étions allés à l’hôpital voir un frère qui était en train de mourir d’un cancer. Il n’avait pas 50 ans mais en paraissait bien 20 de plus. Il ne pouvait plus parler. Le frère qui m’accompagnait, sur le chemin du retour, m’a dit : « Tu as vu, on aurait dit le Christ ! ». Je n’avais rien vu et n’avais fait que regarder...

Regardons la souffrance de Jésus, l’homme des douleurs, et voyons-y l’amour infini de notre Dieu.

Et puis aujourd’hui, la Croix occupe une place tout à fait particulière. Nous allons la vénérer. C’est pourtant l’objet d’un supplice horrible. L’instrument de souffrance et de mort va devenir signe de la victoire sur le péché. Ils le savent bien, ceux qui détestent la croix, qu’elle est puissante. Nous le savons bien, nous qui nous signons souvent, qu’elle est protection et bénédiction. Et j’aime à penser, à chaque fois que je fais un signe de croix, que je me revêts de la Croix du Seigneur. Il faut, frères et sœurs, regarder la Croix.

Oh, il ne faut pas la chercher. Elle viendra bien toute seule. Alors il faudra la porter, comme notre Sauveur et notre Maître. Notre croix, il faudra la regarder en face, ne pas nous dérober, à l’exemple du Christ.

Regardons la Croix de Jésus et voyons-y l’amour infini de notre Dieu.


Regarder... pour voir.
Frères et sœurs, voulez-vous voir Jésus ?
Regardez... et vous le verrez !
Il suffit d’ouvrir les yeux de votre cœur.
Amen.




1242 affichages
 

 Regarder la Croix et voir Jésus



Untitled Document