Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Avent >> Semaine 3 >>   Réjouissez-vous !

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8516 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7590 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7483 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6785 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6422 visites

Réjouissez-vous !

23 décembre 2012

 

En ligne depuis le dimanche 16 décembre 2012.
 
 

Réjouissez-vous, frères et sœurs !

La joie, aujourd’hui, est dans tous les textes de notre messe : dans l’antienne d’ouverture, dans la collecte, la première lecture, le psaume et la deuxième lecture !
Elle est dans le nom de ce 3ème dimanche d’Avent puisqu’on l’appelle le dimanche de Gaudete, c’est-à-dire, réjouissez-vous ou soyez dans la joie. La joie est partout dans nos textes... sauf dans l’Évangile.
Il y a d’abord le personnage principal, saint Jean le Baptiste, qui est loin d’être un boute-en-train, avouons-le. Et il vient un peu -si vous me passez l’expression- tuer l’ambiance, faire référence à un feu qui n’est pas celui de la fête, le feu qui ne s’étend pas...

La joie, aujourd’hui, elle est dans nos textes... mais elle n’est pas dans les événements de ce monde. Nous avons tous en tête l’actualité de ces derniers jours et l’effroyable massacre dans une école primaire des États-Unis. Et puis il y a la Syrie, l’Irak. Ces conflits dont on parle encore et ceux dont on ne parle pas.
La joie n’est pas non plus dans nos familles où la maladie frappe, où la haine déchire.

Le décalage ne serait-il pas trop grand avec les textes que nous venons d’entendre ?
N’y a-t-il pas une certaine indécence à dire : « soyez toujours dans la joie » ?


En fait, non. Parce que celui que Jean le Baptiste annonce est celui qui vient sauver son peuple -c’est la signification de son nom !- A ceux qui demandent à Jean ce qu’ils doivent faire, le Précurseur répond qu’ils doivent être justes et généreux. Ils participent ainsi à la justice et à la générosité de Dieu. Juste, Dieu l’est pleinement et Jésus qui vient parmi nous vient accomplir toute justice. Généreux, Dieu l’est pleinement aussi. Et il nous donne son Fils, pour notre salut ! Ne serait-ce pas là la raison profonde de notre joie ?

La joie chrétienne n’est pas une joie naïve, bêtement souriante, parce qu’il faudrait sauver la face. Non, la joie chrétienne est profonde. Elle s’enracine dans cette certitude que le Seigneur est venu pour nous sauver et qu’il essuiera toute larme de nos yeux.

Et c’est la joie qui va habiter nos fêtes de Noël, quelles qu’en soient les circonstances, parce que le chrétien sait qui a en mains les clefs de l’histoire.


La première lecture, comme une annonce de la semaine qui vient, va nous apprendre à habiller notre cœur pour cette fête joyeuse qu’est Noël.
Elle nous parle d’un roi. Ce sera l’Évangile de lundi, avec la généalogie du Christ qui le replace bien dans la lignée davidique.
Elle nous parle de salut. Mardi, l’ange rappellera à Joseph, en songe, que le nom de Jésus signifie le-Seigneur-sauve.
Elle nous parle de joie et d’allégresse et c’est ce que Gabriel promet à Zacharie dans l’Évangile de mercredi.
Elle nous dit que le Seigneur est en Sion... comme il est dans le sein de la Vierge Marie ! Ce sera l’Évangile de jeudi !
Elle nous parle de danse et c’est bien ce que fait le petit Jean dans le ventre de sa mère, quand Marie vient à sa rencontre ! Nous entendrons ce récit de la Visitation vendredi.
Et, enfin, le Magnificat que nous proclamerons samedi est un véritable hymne à la joie de la Vierge Marie !


Frères et sœurs, réjouissez-vous !
Que vous soyez dans la peine ou la souffrance, dans le bonheur ou le malheur, cultivez-en vous cette joie. Personne ne pourra vous l’enlever.

Le Seigneur vient !
Réjouissons-nous ensemble !
Amen. Alléluia !




2272 affichages
 

 Réjouissez-vous !



Untitled Document