Accueil
Présentation Avent Noël Ordinaire Carême Pâques Sanctoral Divers        


Accueil >> Pâques >> Pentecôte >>   Le « Grand Inconnu »

TOP 5 :

textes  les plus lus :
 
par fr. HF Rovarino o.p.
La Mère de Dieu a quelque chose à nous dire
8382 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Au désert, je parlerai à ton cœur
7514 visites

par fr. R Bergeret o.p.
Dieu nous fait le cadeau de sa présence
7410 visites

par fr. ST Bonino o.p.
Notre attente : la vie éternelle
6695 visites

par fr. BM Simon o.p.
Le jeune homme riche
6303 visites

Le « Grand Inconnu »

31 mai 1998

 

En ligne depuis le lundi 25 juillet 2005.
 
 

L’Esprit Saint, n’est-il pas le "grand Méconnu" pour ne pas dire l’Inconnu ? Nous vivons sous son souffle, son emprise réelle, mais pourrons-nous l’exprimer autrement que par des images ? L’Esprit Saint se cache en se donnant, il se dissimule dans ses manifestations ; les images sont floues, cernées de Mystères : "Il » ou « Elle » est « comme" : comme un souffle, un vent d’ouragan ou une brise légère, comme une flamme, un feu, un parfum, un signe d’onction, une colombe, un buisson ardent... De plus, dans la Révélation des Personnes divines, qui est à son image ? S’il est vrai que le Fils Éternel est l’image du Père, l’Esprit Saint, l’image du Fils en sa présence de Salut, n’est-il pas le « Seul » à ne pas avoir son image dans une autre personne ? C’est bien là le sens de son mystère. Mais ne disons-nous pas « l’Esprit Saint et Nous" pour manifester une Alliance entre l’homme et l’Esprit qui est don.

Certes, notre « esprit » n’est pas à proprement parler crée a son image, mais il peut tendre vers Lui pour en recevoir le don, être transfiguré à sa Lumière. L’Esprit nous est donné. Il n’y a pas d’autre sens au mystère que celui-ci : de même que le Christ Médecin est venu pour nous guérir et nous guider, de même, l’Esprit se donne à chacun de nous pour nous conduire à la Vérité tout entière de son Amour.

Le Christ nous guide vers Lui, vers sa Personne actuelle dans le temps de l’Église ; l’Esprit oriente notre regard vers la source du Père et la personne du Christ. Dès lors, le don de l’Esprit est la plénitude du Mystère Pascal. L’événement de Pentecôte, après les sept fois 7 jours de Pâques, dessine une plénitude du temps, un jubilé qui exprime la plénitude d’une oeuvre de salut toujours actualisée. Le don de l’Esprit dévoile le Mystère de la Présence, l’Uni-Trinité divine en nous et au coeur de la Création. Dieu se fait connaître comme Amour communiqué et Amour des relations personnelles en Lui.

Le don de l’Esprit crée l’Église et fait d’une convocation humaine une oeuvre d’Esprit. Tous les dons viennent de lui :

-  c’est Lui qui unifie le Corps total du Christ et chacun de ses membres c’est Lui qui vivifie, fait accroître le Corps par la parole donnée
-  c’est Lui enfin qui sanctifie chaque personne en en faisant son Temple
-  Il transfigure nos ténèbres en nous pardonnant nos péchés
-  Il est la source de toute vie "spirituelle »
-  Il consacre les dons que nous offrons dans l’Eucharistie et unifie nos coeurs. Il est l’appel secret, le cri, le don pur, le feu, l’eau !

Simone Weil, philosophe, a su mieux exprimer que moi le mouvement de tout notre être pour vivre de ce don :

« Appeler l’Esprit purement et simplement ; un appel, un cri comme quand on est à la limite de la soif, qu’on est malade de soif, on ne se représente plus l’acte de boire par rapport à soi-même, ni même en général l’acte de boire - on se représente seulement l’eau, 1’eau prise en elle-même, mais cette image de l’eau est comme un cri de tout l’être »




2422 affichages
 

 Le « Grand Inconnu »



Untitled Document